Rémy Martin – Cérémonie d’intronisation de Baptiste Loiseau

Nous l’avions annoncé en Décembre, c’est aujourd’hui officiel.  Baptiste Loiseau est devenu le cinquième maître de chai de la maison Rémy Martin, après André Renaud, André Giraud, Georges Clot et Pierrette Trichet.

Jeudi soir, nous étions présents au Domaine du Grollet pour célébrer l’événement.

Passation de pouvoir chez Rémy Martin

Madame Hériard-Dubreuil, anciennement présidente de Rémy Cointreau et petite fille du maître de chai André Renaud,  a ouvert la cérémonie en remerciant chaleureusement Pierrette Trichet pour ses 38 années de service. « Etre maître de chai de la maison Rémy Martin, c’est travailler pour les générations futures en y mettant toute sa force, son talent et son cœur » a t’elle précisé.

Passation de pouvoir chez Rémy Martin

Ensuite, Pierrette Trichet nous a livré son parcours. En 1976, elle a rejoint le laboratoire de la maison en tant que technicienne responsable d’études. Originaire du pays de l’Armagnac, c’est avec humour qu’elle nous raconte comment elle a « appris à vivre au dessus de la Garonne ». Guidée par sa soif de connaissances, elle a intégré le prestigieux comité de dégustation de la maison en 1993. A partir de ce moment, la dégustation est entrée dans sa vie, sans ne plus jamais la quitter. C’est en 2003, qu’elle a été nommée maître de chai. Il s’agissait alors d’un choix audacieux, puisqu’elle est la première femme à avoir occupé cette fonction au sein d’une grande maison de Cognac.

Jeudi soir, c’est avec une émotion difficilement contenue que Pierrette Trichet nous a parlé de son travail, des relations humaines qu’elle a pu tisser, de son exaltation, de sa passion pour la magie des assemblages. Elle gardera toujours en mémoire son premier assemblage de « Louis XIII » ; venu lui rendre visite pour l’occasion, son prédécesseur lui avait dit « Tu n’as rien changé! ». Se fût pour elle le plus beau des compliments. Outre le fait qu’elle a su perpétuer les qualités existantes, elle peut aussi s’enorgueillir d’avoir créé « Cœur de Cognac », « Centaure de diamant »…

Après avoir remercié la maison Rémy Martin, la maître de chai a déclaré : « J’ai beaucoup reçu, mais j’ai aussi beaucoup donné. Maintenant Baptiste, le temps est venu de parler de toi. » […] « Tu as été repéré pour ta compétence évidente, ton intelligence de cœur et ton intelligence morale. Baptiste, j’ai confiance en toi. Reste exigeant avec les autres comme tu l’es avec toi-même. Renforce le lien avec les viticulteurs avec lesquels nous travaillons. Aie confiance en ton intuition, car tu vas créer les  futurs cognacs de la maison Rémy Martin. »

Pierrette Trichet a conclu son discours en annonçant : « Ce soir je vais être égoïste… Je vais être la première à féliciter Baptise Loiseau, maître de chai de la maison Rémy Martin ! » Face à cette déclaration, au pied des alambics éteints en cette période de l’année, la part des anges a laissé place à une part d’émotion, et Baptiste Loiseau a eu du mal à contenir ses larmes.

Il  a ensuite remercié ceux qui l’ont accompagné et tout particulièrement Pierrette Trichet pour tous les moments de complicité qu’ils ont vécu depuis son arrivée dans l’entreprise fin 2010. A la fin de son discours, il nous a confié : « J’espère qu’à mon tour, lorsque je réaliserai le prochain Louis XIII, Pierrette viendra et me dira : tout va bien Baptiste, rien n’a changé. »

C’est Eric Vallat, nouveau directeur général de Rémy Martin, qui a clôturé la cérémonie. Venu du monde de la mode, il dit avoir été fasciné par cette alliance de « talent et humilité » qui caractérise si bien les maîtres de chai. « Vérité et style » s’exclame-t-il. « Chez Rémy Martin, rien n’est artificiel, tout est vrai ! Tout change, rien ne change ».

Cette sympathique soirée s’est prolongée autour d’un cocktail dinatoire dans une ambiance décontractée et familiale qui correspond tout à fait au style Rémy Martin.

Passation de pouvoir chez Rémy Martin

Bravo Pierrette ! Félicitations Baptiste!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *