Rémy Martin partenaire de la Paris Design Week

Fidèle à son attachement pour les initiatives visionnaires et créatives, la Maison Rémy Martin participait à la Paris Design Week du 6 au 13 Septembre 2014.

Cette semaine, nous avons découvert le Parcours Rémyxologie spécialement conçu pour l’occasion!

remyxologie-map

Dans le Showroom B&B Italia (35 rue du Bac, Paris 7ème), l’exposition FUTUR HERITAGE#2 donnait la parole à 10 jeunes talents, de 8 nationalités différentes, issus du Master of Advanced Studies in Design for Luxury and Craftsmanship de l’ECAL (Ecole Cantonale d’Art de Lausanne). Le thème exploré, celui de la Rémyxologie, est ancré dans l’univers des Cocktails, avec un mix d’arômes, de couleurs, de matériaux…

expo1-rémy

Parmi les 10 projets réalisés, nous avons particulièrement apprécié :

–       le Totem de Hongchao Wang : Carafe dont le bouchon en liège est surmonté d’une structure métallique utilisée comme sceau à glace et porte-verres. Relié à une anse en cuir, cet objet sculptural et surprenant est un véritable bar mobile !

–       le Shaker en Cristal d’Anouk Meyer qui fusionne l’élégance d’un pichet rétro avec la fonctionnalité d’un shaker.

–       la Flavour Straw de Jordi Pla  qui exalte certains arômes et agrémente la présentation. En aspirant avec cette paille, le Cocktail s’imprègne de nouveaux parfums, selon le principe d’une infusion instantanée. Cet accessoire permet de combiner une infinité de saveurs !

–       la Rémy Bubble d’Adriana Castillo Cota  qui propose une autre manière de déguster le Cognac ! … en l’isolant et en le mettant en valeur dans une bulle de glace. Une fois que cette sphère aura fondue, le Cognac pourra se mélanger aux autres ingrédients. Il suffira alors de mélanger le Cocktail pour le finaliser, en utilisant le Scented Oak de Jake Moore par exemple !

expo2-rémy

expo3-rémy

L’exposition FUTUR HERITAGE by Rémy Martin est une action culturelle qui s’inscrit dans la durée, puisqu’en 2012 huit étudiants de Central Saint Martins (Londres) et ENSAAMA – Olivier de Serres (Paris) avaient déjà présenté des idées créatives sur la thématique de l’Art de la Séduction.

L’ECAL est honorée d’avoir été mandatée pour cette nouvelle édition. Son directeur, Monsieur Georgacopoulos, explique : « Par le biais de nombreux projets et mandats émanant d’institutions culturelles et d’entreprises telles que la Maison Rémy Martin, les étudiants acquièrent de solides connaissances et bénéficient d’expériences stimulantes, orientées vers la pratique. Toutes ces richesses, qu’elles soient concrètes ou spirituelles, participent au rayonnement de nos étudiants, mais également d’une région et d’un pays, où le savoir-faire et l’innovation sont légion, où création rime avec passion ! »

Cette semaine, pour accompagner l’exposition, six prestigieux bars parisiens ont été sélectionnés  avec soin par la Maison Rémy Martin : l’Andy Wahloo (3e), le Calbar (12e), le Lipstick (9e), le Lockwood (2e), le bar de la piscine Molitor (16e) et le Royal Monceau. Pour l’évènement, ces établissements de renom ont chacun ajouté à leur carte un cocktail inédit à base de Rémy Martin VSOP Mature Cask Finish.

royalmonceau1

Nous avons profité de cette occasion unique pour visiter la capitale française sous un nouveau jour. Non loin de l’Arc de Triomphe, Avenue Hoche, l’un des plus célèbres palaces parisiens – l’Hôtel Royal Monceau Raffles Paris – participait pour la troisième année consécutive à la Paris Design Week, avec, notamment, une installation éphémère imaginée par l’artiste française Soline d’Aboville. Après avoir admiré cette œuvre – un sublime jardin ondulant intitulé « Fleurs de Paris », composé de 250 fleurs en fibre de verre assemblées à la main – nous avons visité le Bar Long de l’Hôtel (inscrit dans le Parcours Rémyxologie).

royalmonceau2

Le cocktail « Réminiscence », imaginé par le Chef Barman Alessandro Scarcella, nous a beaucoup plu. C’était un subtil mélange de cognac Rémy Martin VSOP Mature Cask Finish et de Cointreau. Quelques notes d’orange, de miel, de citron vert et de fleur d’oranger accompagnaient ce duo raffiné. Le cocktail était très agréable – parfaitement équilibré entre les fleurs, les fruits et les épices du Cognac.

royalmonceau3

Cocktail « Réminiscence » : 3cl de Rémy Martin VSOP Mature Cask Finish, 1.5cl de Cointreau, 1cl de jus de citron vert, 2cl de jus d’orange frais, 1.5cl de sirop de miel de Printemps, quelques gouttes de fleur d’oranger, une grappe de groseille pour la décoration.

Avis aux amateurs ! La Paris Design Week se terminait aujourd’hui, mais le Cocktail restera disponible sur demande à l’Hôtel Royal Monceau.

Rémy Martin – Cérémonie d’intronisation de Baptiste Loiseau

Nous l’avions annoncé en Décembre, c’est aujourd’hui officiel.  Baptiste Loiseau est devenu le cinquième maître de chai de la maison Rémy Martin, après André Renaud, André Giraud, Georges Clot et Pierrette Trichet.

Jeudi soir, nous étions présents au Domaine du Grollet pour célébrer l’événement.

Passation de pouvoir chez Rémy Martin

Madame Hériard-Dubreuil, anciennement présidente de Rémy Cointreau et petite fille du maître de chai André Renaud,  a ouvert la cérémonie en remerciant chaleureusement Pierrette Trichet pour ses 38 années de service. « Etre maître de chai de la maison Rémy Martin, c’est travailler pour les générations futures en y mettant toute sa force, son talent et son cœur » a t’elle précisé.

Passation de pouvoir chez Rémy Martin

Ensuite, Pierrette Trichet nous a livré son parcours. En 1976, elle a rejoint le laboratoire de la maison en tant que technicienne responsable d’études. Originaire du pays de l’Armagnac, c’est avec humour qu’elle nous raconte comment elle a « appris à vivre au dessus de la Garonne ». Guidée par sa soif de connaissances, elle a intégré le prestigieux comité de dégustation de la maison en 1993. A partir de ce moment, la dégustation est entrée dans sa vie, sans ne plus jamais la quitter. C’est en 2003, qu’elle a été nommée maître de chai. Il s’agissait alors d’un choix audacieux, puisqu’elle est la première femme à avoir occupé cette fonction au sein d’une grande maison de Cognac.

Jeudi soir, c’est avec une émotion difficilement contenue que Pierrette Trichet nous a parlé de son travail, des relations humaines qu’elle a pu tisser, de son exaltation, de sa passion pour la magie des assemblages. Elle gardera toujours en mémoire son premier assemblage de « Louis XIII » ; venu lui rendre visite pour l’occasion, son prédécesseur lui avait dit « Tu n’as rien changé! ». Se fût pour elle le plus beau des compliments. Outre le fait qu’elle a su perpétuer les qualités existantes, elle peut aussi s’enorgueillir d’avoir créé « Cœur de Cognac », « Centaure de diamant »…

Après avoir remercié la maison Rémy Martin, la maître de chai a déclaré : « J’ai beaucoup reçu, mais j’ai aussi beaucoup donné. Maintenant Baptiste, le temps est venu de parler de toi. » […] « Tu as été repéré pour ta compétence évidente, ton intelligence de cœur et ton intelligence morale. Baptiste, j’ai confiance en toi. Reste exigeant avec les autres comme tu l’es avec toi-même. Renforce le lien avec les viticulteurs avec lesquels nous travaillons. Aie confiance en ton intuition, car tu vas créer les  futurs cognacs de la maison Rémy Martin. »

Pierrette Trichet a conclu son discours en annonçant : « Ce soir je vais être égoïste… Je vais être la première à féliciter Baptise Loiseau, maître de chai de la maison Rémy Martin ! » Face à cette déclaration, au pied des alambics éteints en cette période de l’année, la part des anges a laissé place à une part d’émotion, et Baptiste Loiseau a eu du mal à contenir ses larmes.

Il  a ensuite remercié ceux qui l’ont accompagné et tout particulièrement Pierrette Trichet pour tous les moments de complicité qu’ils ont vécu depuis son arrivée dans l’entreprise fin 2010. A la fin de son discours, il nous a confié : « J’espère qu’à mon tour, lorsque je réaliserai le prochain Louis XIII, Pierrette viendra et me dira : tout va bien Baptiste, rien n’a changé. »

C’est Eric Vallat, nouveau directeur général de Rémy Martin, qui a clôturé la cérémonie. Venu du monde de la mode, il dit avoir été fasciné par cette alliance de « talent et humilité » qui caractérise si bien les maîtres de chai. « Vérité et style » s’exclame-t-il. « Chez Rémy Martin, rien n’est artificiel, tout est vrai ! Tout change, rien ne change ».

Cette sympathique soirée s’est prolongée autour d’un cocktail dinatoire dans une ambiance décontractée et familiale qui correspond tout à fait au style Rémy Martin.

Passation de pouvoir chez Rémy Martin

Bravo Pierrette ! Félicitations Baptiste!

Cognac-Expert.com en invité spécial & Les viticulteurs partenaires de la Maison Rémy Martin s’offrent leur part des anges

Il y a quelques jours, la 8ème édition de la Part des Anges, vente aux enchères de cognacs d’exception, s’est tenue au Château de Brillac à Foussignac (Charente).

Lors de cette vente enchère, Sophie et Max, les créateurs de Cognac-Expert.com, étaient invités par le Bureau National Interprofessionnel du Cognac.

Ils ont été émerveillés par l’ambiance et le succès de l’évènement, mais également très surpris de recevoir le « Cognac Award 2013″l!! En effet, le Président du BNIC, Monsieur Morel et la Directrice, Madame Le Page, ont tenu à les remercier pour leur implication remarquable en faveur du Cognac.

Cette soirée marque un succès pour notre blog dont les versions anglaise, chinoise, allemande et française sont de plus en plus lues. Cela fait maintenant 4 ans que nous partageons avec vous notre passion pour le Cognac. Merci!

Comme prédit précédemment, cette année les records se sont envolés vers d’autres cieux; la vente a récolté 175.450€, grâce notamment au Louis XIII Jeroboam Rémy Martin estimé 20.000€ et acquis pour 32.000€ !

Cette enchère surpasse les 16.000€ atteints par la bouteille Rémy Martin « Coupe Shangaï » en 2010. Elle explose également le record pour un lot, qui avait été établi par Martell à 21.000€ en 2012.

Représentée par Alain Baudin, c’est « Alliance Fine Champagne », la coopérative d’apporteurs de Rémy Martin réunissant plus de 1000 viticulteurs, qui a remporté la mise. Il s’agit là d’une belle marque de confiance de la part des livreurs envers la marque au Centaure.

Nouveau record en vue pour la Part des Anges 2013

La 8ème édition de la Part des Anges, vente aux enchères de cognacs d’exception, se tiendra au Château de Brillac à Foussignac (Charente) le 19 Septembre 2013. D’entrée de jeu, la nouvelle édition bat les records établis.

27 lots ont été généreusement offerts par différentes maisons de Cognac. Le nombre de lots est identique à l’année précédente, mais les prix s’envolent. En 2012, pour 78,680 euros d’estimation, la vente caritative avait finalement rapporté 138,600 euros. Cette année, la valeur est estimée à 127,650 euros – il s’agit d’une différence importante pour commencer !

Les carafes proposées, toutes plus extravagantes les unes que les autres, viennent sublimer des eaux-de-vie rares et délicates.

Parmi les trésors mis en vente, la maison Tessendier se distingue par son originalité avec un flacon inédit intitulé « Angèle » en l’honneur de sa fondatrice (estimé à 2,500€). On peut également remarquer l’élégance de la carafe « le Printemps » habillant un cognac floral de Grande Champagne issu du Paradis de la maison Hardy (estimé à 7,500€).

Au sommet des estimations, à 20,000€,  le Jéroboam Louis XIII, signé Rémy Martin, s’impose en chef d’œuvre majestueux (avec une contenance quatre fois supérieure à une bouteille traditionnelle). Au même prix, la maison Hennessy présente un cognac vieux de plus d’un siècle dans une carafe en cristal de Baccarat estampillée ‟1900 ″.

L’œuvre d’art accompagnant cette Part des Anges a été choisie parmi une série de tableaux créée par l’artiste cognaçais Julien Drevelle entre 2009 et 2012 (mise en vente à 1,200 €).

630 invités, venus du monde entier, seront réunis dans les jardins du Château de Brillac pour assister à l’évènement. Le diner de gala sera conçu à dix mains, par les chefs des maisons de cognac.

Les bénéfices de la vente aux enchères, organisée par le BNIC et dirigée par le commissaire-priseur Vincent Gérard-Tasset, seront entièrement reversés à deux associations caritatives : la Croix-Rouge Française sur le plan national, et L’Arche à Cognac, au niveau local.

Pour en savoir plus :  www.lapartdesanges.cognac.fr/‎

Rémy Cointreau cède (déjà) le cognac Larsen!

La rumeur selon laquelle Rémy Martin n’aurait eu un intérêt que pour les stocks d’eau-de-vie de la maison Larsen semble se confirmer. Rémy Cointreau cède le cognac des « Vikings » au scandinave Altia six mois après son acquisition.

Dans un communiqué presse paru lundi, le groupe de spiritueux indique que «par cette cession, le cognac Larsen pourra bénéficier du professionnalisme d’Altia, un des leaders des vins et spiritueux dans les pays Nordiques et Baltes où Larsen est historiquement implanté et jouit d’une forte notoriété.»

Un accord comprenant la vente de la marque, des actifs industriels et commerciaux ainsi que des stocks, a été trouvé entre les deux parties. A ce jour, aucun prix n’a été annoncé.

Cognac Larsen XO

La transaction permet à Altia Corporation, propriétaire des marques de cognac Renault, Grönstedts, Monopol, Amundsen et de la liqueur Xanté (« Poire au Cognac »), de conforter sa position de leader en Europe du Nord, mais également celle de négociant dans l’appellation d’origine contrôlée Cognac.

Quant à la maison Rémy Martin, elle fait l’acquisition de lots d’eaux-de vie intéressants provenant des chais Larsen. Étonnamment, bien que le cognac Rémy Martin soit produit exclusivement à partir des terroirs de Grande et Petite Champagne, certaines sources nous ont appris que les lots conservés ne seraient pas tous issus de ces deux premiers crus… Affaire à suivre !

Plus d’information et boutique en ligne sur Cognac Larsen

Rémy Martin complète son offre: Chocolat, Louis XIII Jéroboam, VSOP Festival de Cannes et Urban Lights

La maison Rémy Martin se lance dans les diversification de ses produits de Cognac, dans tous les niveaux de qualité.

Rémy Martin VSOP Urban Lights

Rémy Martin VSOP Urban Lights

Patrick Piana, directeur général de Rémy Martin:

« L’enjeu autour du Louis XIII est à la fois de construire la marque autour de la notion de désir et d’en gérer la rareté. Il s’agit aussi de faire vivre une expérience lors de l’achat, comme pour toute griffe de luxe, sans forcément disposer de points de vente spécifiques »

 

La maison présente des éditions limitées comme  des Cognac VSOPs« Festival de Cannes » et  « Urban Lights », mais aussi des partenariat avec des marques comme La Maison du Chocolat pour un Coffret XO Excellence. Rémy Martin a également lancé la version jéroboam du cognac Louis XIII.

La maison de négoce renforce des activités de tourisme et visites sur les sites de production en Charente, Cognac.

Le chiffre d’affaires des cognacs Rémy Martin est 486 millions d’euros (2010-2011)
54 % des ventes réalisées en Asie, 30% en Amérique et à l’Europe 15%.

Source: Les Echos

Remy V de Rémy Martin n’est pas un cognac

La Maison Rémy Martin a lancé un « eau-de-vie de vin » Remy V – ce n’est pas un Cognac Blanc.

« V » n’est pas un Cognac, mais dans sa présentation et dans sa communication il resemble a un cognac, si on regarde la forme de la bouteille ou le nom (pensez a VSOP, VS.. V alors): la bouteille est la même que celle du cognac VSOP de la maison.

Remy Martin V

Remy Martin V

Remy V est un « distilled grape spirits » et ne tombe pas dans la catégorie d’un Cognac.

Actuellement le Rémy Martin V est testé a New York, San Francisco et Chicago, a été lancé dans deux États américains.

Acheter Remy V en ligne pour un prix pas cher? Ce ne pas encore possible, uniquement dans les magasins aux US. De toute facon cette bouteille de Rémy Martin coute moins cher qu’un cognac.